Pourquoi faut-il ralentir la démocratisation de la robotique ?

On entends de plus en plus parler des robots qui remplacent les ouvriers, et les travailleurs. Cette mode est-elle une bonne chose pour l’avenir de l’humanité ou faudrait-il ralentir le tir avant qu’on ne puisse plus revenir en arrière ? Vous l’avez compris avec mon titre, je suis de la deuxième école ! Je vous explique rapidement tout cela…

Disparition des emplois

En France, comme partout dans le monde en ce moment, les taux de chômages crèvent le plafond : les baby-boomers arrivent à l’age de la retraite et les jeunes ne peuvent plus assurer la charge de travail laissée par les anciens. En plus avec le durcissement des mesures du gouvernement pour donner toujours plus de pouvoir aux patrons, pas moyen pour les employés de faire entendre leurs voix et faire valoir leurs droits.

Les entreprises profitent de cet avantage et refusent de remplacer les départs à la retraite, préférant remplacer la force ouvrière par des machines/robots !

Cela fait 5 ans maintenant qu’on a vraiment commencé à voir les effets de la robotisation en France. Aux caisses des super marché par exemple : les caissières disparaissent au profit de machines automatiques. Une seule personne peut gérer 10 caisses : Super de payer un salaire plutôt que 10 !

Cependant le vrai problème de la robotisation arrive en silence et personne ne va s’y attendre lorsqu’il va débarquer en France…

Les chauffeurs routiers

Les chauffeurs routiers et les personnes qui travaillent dans les transports, toutes catégories confondues (train, taxi, camionneur…), représentent plus de 30% de la force de travail en France et dans le monde. Ces métiers sont indispensables au bon fonctionnement de l’économie…

Que va-t-il se passer lorsque les entreprises vont se rendre compte qu’il est plus rentable de remplacer tous ces ouvriers par des ordinateurs ?

On vois apparaître en ce moment aux états unis des « Voitures autonomes« , Tesla et Google innovent et veulent s’emparer de ce marché au plus vite. On parle déjà aujourd’hui de ces voitures comme « Plus sures que les voitures classiques ». En effet, la machine qui la conduit n’as pas de baisse d’attention, elle n’est jamais bourrée pour conduire et elle peut anticiper bien mieux que n’importe quel humain. Ainsi le seul accident qui impliquais une voiture autonome n’as pas été attribué à la faute de la voiture.

Que vas-t-il se passer lorsque les entreprises de transport vont installer cette technologie sur tous ses appareils ?